28 juil. 2017

Résumé de l’apéro littéraire – Tonneins le 27 juillet 2017

Résumé de l’apéro littéraire – Tonneins # 15, le 27 juillet 2017 à 19h à la médiathèque de Tonneins


Retour sur la lecture commune de juillet 2017 : « Un avion sans elle » - Michel BUSSI




Quatrième de couverture


23 décembre 1980. Un crash d’avion dans le Jura. Une petite libellule de 3 mois tombe du ciel, orpheline. Deux familles que tout oppose se la disputent. La justice tranche : elle sera Émilie Vitral. Aujourd’hui, elle a 18 ans, la vie devant elle mais des questions plein la tête. Qui est-elle vraiment ?
Dix-huit ans que Crédule Grand-Duc, détective privé, se pose la même question. Alors qu’il s’apprête à abandonner, la vérité surgit devant ses yeux, qu’il referme aussitôt, assassiné.
Il ne reste plus à Émilie qu’un vieux carnet de notes, des souvenirs, et Marc, son frère, pour découvrir la vérité…

Résumé du livre, thèmes et ressenti : proposé par Yvonne (et croyez-moi ça vaut le détour J ) Merci Yvonne

 Un avion s’écrase sur le Mont Terrible dans le Jura à la frontière franco-suisse. A son bord deux bébés de 3 mois, l’un s’appelle Lyse-Rose de Carville et est accompagné de ses parents et l’autre bébé, même âge Emilie Vitral accompagné également de ses parents. Tout le monde décède sauf un des bébés miraculeusement épargné. Mais qui est-ce ?
L’auteur nous amène 18 ans plus tard. On ne connait toujours pas l’identité de la rescapée, devenue à l’âge de 18 ans une jolie blonde aux yeux bleus qui se fait appeler Emilie par la famille Vitral, Lyse-Rose par la famille de Carville car chacune des familles pense que le bébé lui appartient. Un troisième prénom lui est également attribué « Lylie », qui n’est autre que l’amalgame des deux prénoms Lyse-Rose et Emilie.
Deux familles, la riche et la pauvre, vont se déchirer pour récupérer le phénomène.
Dans la famille riche, les de Carville il reste la grand-mère Mathilde, le grand-père Léonce et la petite-fille Malvina. Le grand-père, chef d’entreprise prospère est très fortuné. Il est décrit comme un homme froid, déterminé, sans cœur. La grand-mère est sous l’emprise du vieux mais sait faire ses coups en douce. Malvina, sœur probable de Lylie devenue laide, aigrie et incontrôlable. Une allure de vieille fille alors qu’elle n’a que 24 ans. Cette histoire de sœur qui lui a été arrachée l’a rendu complètement marteau.
La famille pauvre, les Vitral que la vie n’a pas gâté, que reste-t-il ? Le grand-père Pierre (au dos en vrac) et la grand-mère Nicole (aux beaux nichons). Eux ils ont eu toutes les misères du monde, usés par une vie de dur labeur (ils vendent des frites dans un vieux fourgon), manque d’argent, perte d’un premier enfant, et le deuxième dans l’avion… et le petit Marc (probable frère de Lylie) joli garçon, le regard du gentil, un peu rêveur, gestes empruntés, l’étudiant contemplatif.
Et au milieu de toutes ces personnes il y a Lylie, belle, brillante.
Lylie qui après un rude combat entre les grands-parents des 2 bords à travers des tas d’avocats a été confiée aux Vitral grâce à une astuce de leur avocat. Elle a donc été élevée par la famille pauvre. Elle va grandir auprès de Pierre, Nicole et Marc. Entre les deux enfants, vont se créer des liens troublants, au-delà de la simple affection frère et sœur.
Quelques temps après le verdict du juge pour la garde de l’enfant, le vieux Léonce fait une première crise cardiaque puis une seconde qui le paralyse, ce n’est qu’un légume sur un fauteuil roulant.
A côté de ça, il y a la grand-mère de Carville qui ne veut pas lâcher le morceau. Ce mari qu’elle méprise n’est plus là pour l’empêcher d’agir à sa guise. Et c’est là qu’entre en scène, mai 1981, un personnage clé. Elle embauche un détective privé du nom insolite et farfelue de Crédule Grand Duc. Elle va lui confier l’enquête à reprendre à zéro. Pour cela, elle s’engage à le payer 100 000 francs par an pendant 18 ans, frais d’enquêtes en plus. Enquête qu’il va mener sans relâche pendant toutes ces années, détailler et soigneusement consigner dans un cahier. Celui-ci qu’il clôture avec dépit le jour anniversaire de Lylie sans être arrivé à trouver sa véritable identité. Face à cet échec, une seule issue, la mort. Son suicide est programmé, il est prêt.
Et puis, coup de théâtre ! Lire page 23 !
Nous allons découvrir un Crédule pas si naïf qui va se faire passer pour mort, qui ne reportera pas sur le cahier sa fabuleuse découverte car il va la monnayer, la Mathilde, il va encore la faire cracher au bassinet.
Il déposera chez Lylie le jour de ses 18 ans le cahier, elle le lira, après cette lecture, le donnera elle-même à lire à Marc. C’est d’ailleurs par lui, dès le début de l’histoire que nous allons suivre cette enquête qu’il va nous faire découvrir en même temps que lui. 18 années de recherches avec rebondissements en veux-tu en voilà ! Nous allons apprendre des tonnes de choses sur les deux familles. Une tentative d’assassinat maquillée en accident par la famille de Carville sur le couple Vitral (Pierre y restera, Nicole en sortira un peu déglinguée) ; des tests ADN qui n’ont rien donnés, etc.

-          Pour ceux qui n’ont pas lu, allez directement au chapitre "Lectures phares" J         -

L’auteur nous fait vivre deux situations. Il nous conduit pas à pas vers une possible solution en feuilletant le cahier de Crédule avec Marc, comme si la clé s’y trouvait alors que pendant ce temps, le père Crédule est sur une autre piste, la bonne normalement. On apprend par la même occasion que Lylie est enceinte, de qui ? De Marc, évidemment, ils n’ont pas pu se retenir, l’amour était le plus fort. Quand elle l’apprend, Lylie veut se faire avorter car elle ne veut pas porter dans son ventre un enfant incestueux. Pour la morale de l’histoire, il faut absolument qu’il soit prouvé qu’ils ne sont pas frère et sœur. Marc s’active dans son enquête. On approche, on approche. Il a compris que Crédule est toujours vivant, il part à sa recherche car où se trouve Crédule, se trouve la solution. Et, nous y voilà ! Crédule a cherché et retrouvé la femme (tenez-vous bien) dont le portrait figurait sur la même page que la photo de l’avion scratché dans l’Est Républicain du 24/12/1980. Son histoire faisait aussi la une du journal. Elle avait fugué et il y avait un avis de recherche. Son portrait était le portrait craché de Lylie. En voyant ça, Crédule a tout compris cette femme ne pouvait être que la mère de Lylie. Elle avait fugué parce qu’elle était enceinte. Elle se retrouvait fille-mère. L’enfant nait, elle n’a pas les moyens de l’élever dignement. L’avion s’écrase pas très loin de la cabane où elle vit misérablement. Elle voit ce bébé au sol qui a échappé aux flammes mais qui ne vit plus. Elle n’hésite pas, elle fait l’échange. Quand Marc apprend tout cela, il a juste le temps de joindre Lylie pour lui dire « ne te fais pas avorter, je ne suis pas ton frère ».

On comprend mieux « un avion sans elle » …

C’est une intrigue à tiroirs …

Ce livre est long, plat, pénible. <il s’arrête à des détails à pas mal de moments …
L’histoire est assez bien ficelée.
La scène du bar, est prenante, Lilye ne sait pas qui elle est… Elle est bien décrite pour certains, pour d’autres incompréhensible…
La fin manque de pep’s. Certains l’ont relu et avaient oublié qu’ils l’avaient lu !
Le personnage de Malvina est bien, voire exagéré ! Très caricaturaux. Exemple Malvina ressemble à la fille de Millénium.

En revanche, ses autres livres sont plus sympas visiblement !

Euh que dire, nous avons descendu en flèche ce bouquin !!! Le pauvre ! Pour résumer, l’histoire est bien, le suspense ok, mais long, trop long …

Les lectures phares de juillet 2017 :

Nous vous proposons ce mois-ci :


ü  « « Chroniques d’un Saint-Exorcistes, tome 1 : la marque des cinq » - Dana B. CHALYS
ü  « La maison bleu horizon » - Jean-Marc DHAINAUT (Gros coup de cœur)
ü  « Au-delà des lettres » - Damien KHERES
ü  « Lucky Bounce » - Lola BERELLE
ü  « Recueil de poèmes et de rêveries » - Frédéric MARCOU
ü  « Petit éloge de la lecture » - PEF
ü  « L’été d’un chien » - Cassandra BOUCLE
ü  « Le mec de la tombe d’à côté » - Katarina MAZETTI
ü  « ALIENOR, l’origine de toutes les haines » - Aurélien GRALL
ü  « L’interphone ne fonctionne toujours pas, partie 1 » - Pierre-Etienne BRAM
ü  « L’interphone ne fonctionne toujours pas, partie 2 » - Pierre-Etienne BRAM
ü  « Les tribulations d’une jeune mariée » - Lisbeth KELLERMAN
ü  « Kissmee » - Aline INACIO
ü  « Amour : les 10 commandements » - Suzanne MARTY
ü  « Un avion sans elle » - Michel BUSSI
ü  « La fille du train » - Paula HAWKINS
ü  « L’accro du shopping à la rescousse » - Sophie KINSELLA
ü  « Les mystères de Paris »
ü  « Bon consommateurs, mauvais citoyens » - Jean ROCHEFORT
ü  « Le château de ma mère » - Marcel PAGNOL
ü  « Le club des cinq » - Enid BLYTON
ü  « Le chien de l’enfer » - Huguette CONILH
ü  « L’étalon noir » - Walter FARLEY
ü  « Il était une lettre » - Kathryn HUGHES
ü  « Zéro déchet » - Béa JOHNSON
ü  « Patients » - Grand corps malade
ü  « Le voisin » Tatian De ROSNAY
ü  « Deux petits pas sur le sable mouillé » Anne-Dauphine JULLIAND
ü  « La renverse » - olivier ADAM
ü  « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » - Raphaelle GIORDANO
ü  « L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes » - Karine LAMBERT
ü  « Conquérant de l’impossible » - Mike HORN
ü  « L’homme qui voyait à travers les visages » Eric-Emmanuel SCHMITT
ü  « Le magasin des suicides » - jean TEULE
ü  « Instituteur dans l’oranais » - Stanislas SWIETEK
ü  « Plateforme » - Michel HOUELEBECQ
ü  « Louve musulmanne » - Amal EL ATRASSI
ü  « Mérah l’itinéraire secret » - Alex JORDANOV
ü  « Pour tout l’or des mots » - Claude GAGNIERE
ü  « Via Francigena » - Cyprien MYCINSKI
ü  « L’espionne » - Paulo COELHO
ü  « Les bonheurs de Céline » - Christian LABORIE
ü  « Croire au merveilleux » - Christophe ONO-DIT
ü  « la case de l’oncle Tom » - Harriet BEECHER-STOWE
ü  « Racine » - Alex HALEY
ü  « Les monologues du vagin » - Eve ENSLER
ü  « La tresse » -Laetitia COLOMBANI
ü  « Au fond de l’eau » - Paula HAWKINS
ü  « L’ombre de Grey Mountain » - John GRISHAM
ü  « L’accusé » - John GRISHAM
ü  « La passante de l’Odéon » - Jean-Pierre MEYER
ü  « Code 93 » - Olivier NOREK
ü  « 11 juin » - BIAZOTTO
ü  « Le règne des illuminatti » - GIACOMETTI RAVENNE
ü  « Le gang des rêves » - Luca DI FULVIO
ü  « Les partenaires » - John GRISHAM
ü  « Une petite école dans la montagne » - Michel LABORIE
ü  « La robe bleue d’Hélène » - Jean MOUCHEL
ü   « D’après une histoire vraie » - Delphine DE VIGAND
ü  « L’histoire de France vue d’ailleurs » Jean-Noël JEANNENEY et Jeanne GUEROUT
ü  « Agir avec les pauvres contre la misère » de Bertrand VERFAILLIE

Prochain rendez-vous ?

En août, L’Apéro littéraire continu dans ses habitudes, nous nous donnons rendez-vous le jeudi 31 août à la Médiathèque de TONNEINS à 19h.

Lecture commune d’août 2017 ?


« La sorcière de la porte Rendesse » - Maurice LEAO – Présence de l’auteur


Disponible à l’espace Culturel, LECLERC TONNEINS

Et pour finir …


Je vous souhaite à tous et toutes un très bon été ! Profitez bien des vacances et du beau temps !

Petit récapitulatif des lectures/événements à venir :
-          Jeudi 31 août : « La sorcière de la porte Rendesse » - Maurice LEAO – Présence de l’auteur
-          Jeudi 28 septembre : « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » - Raphaëlle GIORDANO
-          Jeudi 26 octobre : Assemblée générale + lecture commune à trouver …
-          Jeudi 30 novembre : « Sans raison » - Mehdy BRUNET – Présence de l’auteur (en attente de confirmation)

Merci pour votre participation.
Nous remercions également Michel pour ses contacts auprès des auteurs et bien sûr d’être notre porte-parole dans le Républicain et dans Le petit journal J

Nous remercions également les libraires du LECLERC Culturel Tonneins et de la médiathèque de Tonneins qui font tout leur possible pour nous trouver les titres en temps et en heure, malgré les difficultés qui en découlent.

A très vite.

Sandra. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire